1ère croisade: Goulfier en appelle à Godefroi (1097)

Publié le par Christian Bélingard

Juillet 1097. Goulfier de Lastours et le contingent limousin sont dans l'armée du Comte de Toulouse qui  vient de participer  victorieusement à la bataille de Dorylée, juste après le siège de Nicée. Alors que les Croisés font route vers Antioche, un épisode original est relaté par le Chevalier Béchade, auteur de la Chanson d'Antioche. Ce dernier y raconte un des nombreux exploits de son chef, devenu plus tard le fameux "Chevalier au Lion".

Il s'agit d'une ambassade qui est  confiée au chevalier Limousin auprès d'un des plus prestigieux chefs de la 1ère croisade: Godefroi de Bouillon, duc de Basse-Lorraine qui dirige les Français du nord et les "Lorrains". Le 25 juillet 1097, l'armée chrétienne est surprise par une attaque éclair du sultan Soliman. Apercevant l'armée considérable des Sarrazins ( appelés aussi Maures par le chroniqueur) du haut d'une montagne, les Croisés décident d'envoyer Goulfier de Lastours en éclaireur auprès du "duc  Godefroi". Ce dernier s'empresse de réagir en appelant à l'aide "ses frères Eustache et Baudouin". Béchade campe Godefroi avec des détails pittoresques qui donnent à imaginer la scène:

 

" ...il prit un cor d'ivoire
 qu'il avait sur lui dans lequel il souffla trois fois
Et c'est comme ça que ceux de l'armée apprirent
qu'ils devaient partir pour la bataille
ils s'armèrent vite et formèrent les troupes
et ils suivirent le duc Godefroi parti à l'avant,
les charrettes et tout le farda venait après eux;" (1)

Selon Béchade, Goulfier de Lastours permit ce jour là à son contigent de mieux se préparer à affronter les Maures. On voit, à la fin de cet épisode ( fragment n°12), Goulfier guider ses gens "dans une vallée à l'écart" et aller surprendre l'ennemi qui ignorait tout de cette manoeuvre.
 
godefroy tuant un chameau
Godefroy tuant un chameau, Bnf Français 2630, 13ème s.

 
 (1) traduit par J.F Gareyte, l'Aube des Troubadours, La Lauze, 2007
 
 
 

 

Commenter cet article