l'abbaye cistercienne du Dalon

Publié le par Limodraisien

Samedi 26 septembre 2009. Visite des restes étonnants de l'abbaye du Dalon,  en Dordogne. Puis découverte des environs immédiats par un circuit de 31,58 km en 1h37, moyenne 19,5 km/h.

L'église du Dalon ( commune de Sainte-Trie, Dordogne). C'est le seul vestige extérieur qui témoigne de l'existence de la première abbaye cistercienne à avoir vu le jour à Périgord ( elle fut reconnue par l'ordre en 1162, disent les historiens). Jouxtant l'église, une demeure moderne qui abrite cependant un incroyable trésor architectural. Jugez sur la photo ci-dessous:

Ceci est la partie émergée d'un "iceberg". En fait les fondations de l'abbaye se sont enfoncées dans le sol, si bien que l'on peut contempler les voûtes de très près ( on peut voir le même phénomène, par exemple à Ravenne en Italie). Notez la déco très contemporaine, mais cette abbaye est aujourd'hui une propriété privée.

Allez, cela vaut encore le coup de lever une dernière fois la tête. Pas mal, non? A noter qu'au XV° siècle la langue en usage dans l'abbaye du Dalon était l'occitan. Deux troubadours célèbres, Bertrand de Born et Bernard de Ventadour sont venus terminer leurs jours dans cette abbaye.

Regardez bien, en haut de la colonne, des coquilles sont incrustées qui évoquent le passage des pélerins de Saint-Jacques de Compostelle. Du cimetière voisin de l'abbaye furent d'ailleurs exhumés des squelettes qui portaient la coquille Saint-Jacques autour du cou.
Voici le petit circuit qui complète cette visite et permet de passer par Cherveix-Cubas (lanterne des morts du XI° siècle), Hautefort  et son prestigieux château, Boisseuilh et ses constructions en grès rouge.

Commenter cet article