Beyrouth conquise par Baudouin (1108)

Publié le par Christian Bélingard

La prise de Beyrouth est consécutive à l’arrivée des galères génoises, opération orchestrée par Raymond de Saint-Gilles, avec l’aide d’un de ses fils. En effet, Bertrand, fils de Raymond, comte de Saint Gilles , vint en Orient avec soixante-dix galères génoises en 1104. Cette flotte devait l’aider l’un des chefs historiques de la première croisade à conquérir plusieurs villes de la Phénicie.

 

bataille de baudouin

Français 9083, BNF, bataille du Nahr Al Kalb (1100)
une des batailles auxquelles participa Baudouin contre les Turcs

 

 

Cela commença par Byblos (Jbeil ou Gibelet) qui fut rapidement prise en tenaille et ouvrit ses portes aux chrétiens. La prise de Tripoli succéda à cette première conquête. Le roi Baudouin de Jérusalem vint à ce siége avec cinq cents chevaliers. La ville, n'ayant pas reçu de secours, se rendit aux chrétiens, à la condition que chacun serait libre de sortir avec ce qu'il pourrait emporter, ou de rester dans la cité en payant un tribut.

 

beyrouth vue du ciel copyBeyrouth (août 2010, photo C.Bélingard)

 

 

Tripoli, avec les villes de Tortose, d'Archas, de Gibelet, forma un quatrième Etat dans la confédération des Francs au-delà des mers. Bertrand , fils de Raymond de Saint-Gilles, en prit possession immédiatement après la conquête, et prêta serment de fidélité au roi de Jérusalem, dont il devint le vassal. Les Musulmans ne possédaient plus sur la côte que trois villes : Ascalon, Tyr et Sidon.

 

Commenter cet article

Un voyageur qui passe 24/05/2011 01:23


Israel, le Liban... mais ces articles sont pour moi !!!


Christian Bélingard 24/05/2011 17:48



deux voyages très instructifs à dix ans de distance l'un de l'autre