Carnet de route sur le camino frances

Publié le par Christian Bélingard

C'était en 1996.  Je m'apprêtais à publier mon premier ouvrage ( Un village arédien sur la route de Compostelle) et il me paraissait logique d'avoir parcouru moi-même le "camino" pour être en mesure de répondre aux questions de mes éventuels lecteurs. Je me suis donc mis en chemin, avec un de mes amis convaincu de la pertinence de la démarche, en prenant le départ de Saint-Jean-Pied-de-Port le 16 mai 1996 pour atteindre Saint-Jacques le 25 mai. Nous avons donc traversé le Pays Basque, la Navarre, la Castille, le Léon et la Galice à bicyclette en l'espace de dix jours. Ce fut une expérience inoubliable dont j'ai voulu restituer, une fois n'est pas coutume, l'ambiance et la "couleur" sur ce blog. Voici donc un extrait de mon carnet de route à la date du 20 mai 1996, alors que nous cheminions entre Burgos et Léon.

en route sur le camino NEW    

Cervatos, 20 mai 1996

 

"Le temps est encore pluvieux, ciel gris, il fait froid... Nous sommes à Villasandino, il est 11h24, nous laissons la route de Castrogeriz sur notre gauche et nous continuons tout droit sur la nationale 120. Ce matin, il n'a pas beaucoup plu, il y avait moins de vent. Le parcours était plus plat qu'hier, bien qu'il y ait eu une côte assez raide au départ. Le paysage est assez morne, valloné. On ne voit aujourd'hui aucun pèlerin sur la route. Le thermomètre que je transporte dans ma sacoche avant indique 6°...13h25, nous arrivons. Nous avons fait soixante kilomètres d'une traite, on va chercher un restaurant... Depuis Osorno, nous traversons des paysages plutôt plats avec des cultures, des céréales. On aperçoit beaucoup de champs d'orge... Il est assez fréquent de trouver des nids de cigognes sur les églises... Nous avons fini par trouver un gîte rudimentaire au milieu des champs...

 

          calzadilla NEW                             Calzadilla de la Cueza ( église)

 

Cette étape à Calzadilla est à recommander. On se croirait dans un "no man's land". Ici nous sommes vraiment en rase campagne, loin de tout. Le village est né du pèlerinage: il y a encore l'église et des maisons construites en terre. Typique."

 

berger et troupeau NEW

          berger et son troupeau (Calzadilla de la Cueza) Photo C.Bélingard

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article