Un hospice sur la voie limousine: Harambeltz

Publié le par Christian Bélingard

La via lemovicensis (ou voie limousine) est désignée sous cette appellation dans le Guide du Pélerin (XIIème siècle) qui sert toujours de référence pour le repérage des principales voies du pélerinage à Saint-Jacques de Compostelle. En approchant du carrefour d'Ostabat, où les pélerins de cet itinéraire rejoignaient les routiers qui empruntaient la Via Podiensis ( chemin du Puy) et la Via Turonensis (chemin de Tours), Harambeltz constituait une halte assez fabuleuse.

 

 

SDC10187                                                 

le prieuré-hospice d'Harembeltz près d'Ostabat

 

Selon Raymond Oursel, l'un des maîtres reconnus des grands pélerinages médiévaux, Harambeltz ( ou Harambels) était un prieuré-hospice de grand renom dans la contrée. Il demeurait encore au milieu du XXème siècle "l'indivise propriété des descendants des quatre familles héritières des donnats de l'hospice primitif et gardiennes très fidèles de l'institution". Un texte du XIIème siècle parle de ce prieuré comme étant établi "propre Ostavayll", ce qui indique l'importance religieuse et stratégique à d'autres points de vue de ce carrefour.

 

SDC10188

 

La chapelle, en cours de restauration ce 28 mai 2010, est riveraine de l'ancien chemin de transhumance qu'empruntaient aussi les pélerins, et son cimetière est bâti pratiquement sous la gouttière, dans la pure tradition médiévale. L'intérieur de celle-ci présente un tympan gothique frappé du chrisme et de l'anagramme du mot grec Sôter qui signifie Sauveur. Les statuettes de Notre Dame et de Saint Jacques  y furent repérées ainsi qu'un Saint-Nicolas qui était le patron du prieuré.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

localiser Harambeltz

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article