De Limoges à Silos: splendeurs romanes

Publié le par Christian Bélingard

De toutes les merveilles qui s'offrent au voyageur, sur le Camino Frances, les remarquables émaux champlevés de l'époque romane constituent un attrait majeur. Le passage par le monastère Santo Domingo de Silos est incontournable. C'est là que Saint Domingo  ( Saint Dominique) mourut en odeur de sainteté, vers la fin du XIème siècle. L'église romane a fait place à un édifice assez banal mais le cloître du début du XIIème siècle a survécu. Les spécialistes le considèrent comme l'un des plus splendides d'Espagne avec un mélange de sculptures purement romanes et d'influences orientales.


cloître Silos                                                                     cloitre du monastère de Santo Domingo de Silos

 

L'oeuvre de Limoges était présente à Silos où l'on a retrouvé en particulier une châsse émaillée typique du savoir-faire développé par les ateliers limousins. Cette châsse est actuellement conservée au Musée de Burgos. Elle rappelle que la production de Limoges s'exportait dans toute l'Europe, le Chemin de Saint-Jacques de Compostelle étant un vecteur privilégié pour en diffuser les réalisations.

 

arqueta-silos                                                            châsse émaillée limousine dite de Silos ( musée de Burgos)

 

Silos, au sud de Burgos, était également un centre majeur pour la production des émaux champlevés. Au Moyen-Age, l'émail est en effet l'une des principales ressources du décor de l'orfévrerie. C'est une poudre de verre colorée à l'aide d'oxydes métalliques ( cobalt, cuivre, fer) et le plus souvent opacifiée. Appliquée sur un support métallique ( or, argent ou cuivre), elle se liquéfie à la cuisson et se solidarise au métal en refroidissant.  La célèbre plaque censée avoir recouvert le tombeau de Saint-Dominique ( El Frontal de Silos) avait été conservée dans le monastère jusqu'en 1870, avant d'être transportée au musée de Burgos où on peut l'admirer.

 

frontal-silos                                                                    El Frontal de Silos ( Musée de Burgos)

 

La fabrication est datée du milieu du XIIème siècle. Au centre le Christ Pantocrator (Christ en gloire). Sur un fond d'or sont disposés différents émaux de couleurs vives sur les vêtements. La tête du Christ, les Apôtres sont en relief, avec des yeux incrustés. La façade est encadrée par une série de cabochons. Les plaques de ce cadre sont également ornées d'un bestiaire fabuleux.


localiser Santo Domingo de Silos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

José 30/11/2010 18:38


article fort intéressant pour quelqu'un qui cherche à mieux connaître l'abbaye de silos...merci...


Christian Bélingard 12/12/2010 17:19



merci à vous



Fille du Midi 13/08/2010 17:44


Des émaux superbement travaillés !!!


Christian Bélingard 13/08/2010 17:54



Limoges était la "capitale" des arts du feu bien avant d'être reconnue pour la qualité de sa porcelaine