L’église des Croisés à Byblos ( XIIème siècle)

Publié le par Christian Bélingard

 Byblos au Liban portait au Moyen-Age le nom de Jbeil, francisé par les Croisés en « Gibelet ». La ville fut conquise par Raymond de Saint-Gilles, avec l’aide de la flotte des Vénitiens et des Gênois en 1104. Le lieu fut plus tard l’objet de disputes entre les Templiers et les Hospitaliers.  L’église, semblable à l’église romane de Beirut, fut également dédiée par les Croisés à Saint-Jean Baptiste. On y établit des évêques latins, au commencement du XIIème siècle, sous le contrôle du patriarche d'Antioche.

 

cathédrale saint-jean marc copybaptisère de l'église Saint Jean Marc à Byblos (Photo C.Bélingard, août 2010)

 

Cette construction romane se distingue par son élégant baptistère à coupole, édifié sur le flanc nord. Malheureusement détruite en partie par les bombardements de la flotte anglaise en 1840 et 1857, la façade a dû être entièrement refaite. On peut tout de même admirer l’ornementation ( vagues, cordages) qui évoquent un style typiquement oriental.

 

détail cathédrale saint jean copy

 

A l’intérieur, il faut admirer les arcs doubleaux qui furent mis en place pour consolider les voûtes. Un coup d’œil sur les ouvertures situées tout en haut de l’édifice permet de comprendre que ce lieu fut fortifié à l’époque des Croisés.

 

cathédrale saint jean marc intérieurcathédrale  Saint Jean Marc à Byblos ( photo C.Bélingard, août 2011)

 

C’est aujourd’hui une cathédrale qui a été en fait en partie construite sur les ruines de l’ancienne église. Elle porte désormais le nom de l’évangéliste Saint Jean Marc qui,  selon la tradition, est le premier fondateur de la première communauté chrétienne dans la Phénicie.

localiser Byblos (Jbeil ou Gibelet)

Commenter cet article