L'hymne se Canta (o)

Publié le par Christian Bélingard

branches fleuries d'amandier











branches d'amandier fleuries (Vincent Van Gogh,1890)


Ce blog est aussi le lieu où il est question périodiquement de la langue occitane qui fut au Moyen age magnifiée par les troubadours.
 

Se canta (ou Se chanta, Se canto, Aqueros mountagnos) est une chanson populaire en occitan, originaire des Pyrénées, et qui nous vient tout droit du Moyen age. Une légende affirme qu’elle aurait été composée par Gaston III, comte de Foix et vicomte du Béarn en l’honneur de son épouse. Pour se faire pardonner ses nombreuses infidélités,  ce grand séducteur connu sous le nom de Gaston Phoebus, aurait écrit ce chant alors que sa femme Agnès de Navarre s’était retirée de l’autre côté des Pyrénées.

 

Quoi qu’il en soit, elle est aujourd’hui considérée comme l’hymne de tous les occitans.  Elle a été chantée le 3 juin 2003, par le député béarnais Jean Lassalle dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale pour protester contre l'abandon de sa région par les pouvoirs publics. Lors des Jeux Olympiques 2006 à Turin, une version provençale fut chantée pendant la cérémonie d'ouverture, car de nombreuses épreuves se déroulaient dans les Vallées Occitanes italiennes. Le 2 décembre 2006 à Serres-Castet, François Bayrou, lors de sa déclaration à la candidature pour les élections présidentielles, avait conclu son discours avec le Se Canta.


Sur un blog récent, Thibault Plantevin affirme qu’un chercheur allemand de Tübingen aurait récemment découvert une version en souabe antérieure au XVème siècle, ce qui démontre que ce chant avait beaucoup voyagé dés cette époque. Le chant porte différents noms, selon les régions qui l’ont repris. En voici  une version provençale interprétée par le groupe polyphonique Corou de Berra:

 


Commenter cet article