La voie limousine à l'approche des Pyrénées

Publié le par Christian Bélingard

La via lemovicensis (ou voie limousine) est désignée sous cette appellation dans le Guide du Pélerin (XIIème siècle) qui sert toujours de référence pour le repérage des principales voies du pélerinage à Saint-Jacques de Compostelle. Vézelay, Saint-Léonard de Noblat, Saint-Front-de-Périgueux et enfin Ostabat sont les seuls lieux cités explicitement par Aymeri Picaud, l'auteur présumé du manuscrit médiéval ( connu des historiens sous le nom de Codex Calixtinus ).

 

SDC10190                                                          

Soyartza (chapelle)

 

Après la longue traversée des Landes, le pélerin aperçoit la barrière bleue des Pyrénées qu'il sait par avance des plus redoutables. Les premiers cols donnent déjà une idée de la difficulté de la tâche. Entre Saint-Palais et Ostabat, sur la ligne de crête, le célèbre carrefour des voies venant du Puy, de Vézelay et de Tours, était annoncé par une modeste chapelle que desservaient les Hospitaliers de Roncevaux. On y rencontre toujours des pélerins à pied, car la rampe est beaucoup trop raide pour des cyclistes. Ceux-ci bénéficient d'une remarquable table d'orientation construite à proximité d'une chapelle moderne.

 

SDC10192

                                                           le chemin d'accès à Soyartza


localiser Soyarza

Commenter cet article