Le chemin de Saint-Léonard au Périgord

Publié le par Christian Bélingard

Après l'étape de Saint-Léonard, le guide du Pélerin d'Aymeri Picaud (XIIème siècle) recommande d'aller vénérer les reliques de Saint-Front à Périgueux, omettant plus ou moins volontairement sans doute, le passage par l'abbaye Saint-Martial de Limoges. Il était donc intéressant de vérifier par la documentation mais aussi par l'archéologie du paysage si d'anciens chemins pouvaient avoir relié ces deux étapes majeures de la voie de Vézelay ou Via Lemovicensis, à savoir Saint-Léonard et Périgueux.
                     

 

cheminp   

                      chemin du Périgord à Saint-Léonard sur le cadastre de Saint-Yrieix (1824)

Pour avoir enquêté moi-même sur le sujet, au prix d'une reconnaissance à pied de cet ancien chemin de "crête", j'ai pu vérifier que cela était rigoureusement possible à l'époque médiévale. Ainsi le chemin du Périgord à Saint-Léonard est encore mentionné au XIX° siècle sur le cadastre dit "napoléonien" (1824-1827).  L’état des Fonds de l’ancienne paroisse de La Rochette (réunie à Saint-Yrieix-la Perche à la Révolution Française) désigne également cet itinéraire. Le tracé d’interfluve de ce chemin est remarquable : sur une centaine de kilomètres, cette « pouge » parfaite franchit seulement deux cours d’eaux : la Briance à Chalucet et l’Isle entre Sarrazac et Nantheuil.  Aujourd’hui l’itinéraire ancien se confond avec des routes départementales ou des chemins vicinaux goudronnés. Pour en retrouver l’assise, j'ai tout d’abord dépouillé aux Archives Départementales de Haute-Vienne et de Dordogne tous les documents cadastraux que cet itinéraire concerne. Puis, sur le terrain, j'ai utilisé les cartes IGN au 1/25 000 correspondantes ainsi que la carte de Cassini pour la Haute-Vienne et la carte de Belleyme en Dordogne. Un instrument de navigation GPS m' a également été utile pour évaluer les distances lors d’une reconnaissance à pied du chemin (août 1999).

     

Lors de prochains articles sur ce blog, je restituerai les différentes sections de cet ancien itinéraire de long parcours d'origine gauloise et dont l'usage médiéval n'est pas douteux.

localiser le chemin du Périgord à Saint-Léonard

 

Commenter cet article

Uline 30/05/2010 10:22


on devrait également le rencontrer - comme les autres chemins d'ailleurs, au long des registres des notaires tellement ces derniers sont devenus, malgré eux !,des sources de première main en ce qui
concerne la toponymie et les voies de communication


Christian Bélingard 31/05/2010 10:54



ceci était le début d'une  enquête qui m'a mobilisé pendant près de dix ans, et je fouille toujours... Une monnaie espagnole, cette piste sur le cadastre napoléonien, et surtout des minutes
de procès conservées dans les archives de la vicomté de Limoges ( transférées dans les Pyrénées Atlantiques !) m'ont permis d'éclairer mes recherches et de comprendre que cet itinéraire était
manifestement un chemin de long parcours