Le monde vu par un navigateur Ottoman (1513)

Publié le par Christian Bélingard

Djem-et-sa-flotte.jpg

A l’époque du Prince turc Djidjim ( ou Djem), le célèbre prisonnier de Bourganeuf (voir l'article), les Ottamans s’étaient déjà forgés une solide expérience en matière de navigation. Une exposition  remarquable présentée à Limoges, début 2010, dans le cadre de « Saison de la Turquie en France » en témoigne.


Pirî Muhyiddin Reis est le fils de Haci Mehmed, frère du fameux capitaine Kemal Reis. Piri Reis passa ses années d’enfance auprès de son oncle à Gelibolu (Turquie) où il commença à apprendre le métier de navigateur. Puis il fut nommé lui même capitaine d’un navire de la flotte ottomane lors de la guerre entre les Ottomans et les Vénitiens ( 1470-1502). Il participa à une expédition en Egypte où il releva des informations historiques et géographiques pour réaliser une carte du Nil. Il prit part ensuite à la mission qui consistait à contrôler les activités des Portugais dans le Golfe Persique et au sud de la péninsule arabique. Pourtant, arrivé en Egypte en 1554, il y fut exécuté pour « Raison d’Etat » à la demande du Pacha Kubad, gouverneur d’Egypte.


Les historiens turcs contemporains retiennent que Pirî Reis a activement participé à la présence turque en Méditerranée, pour protéger la Mer Rouge des attaques portugaises, et diffuser l’influence turque dans les eaux indiennes. Ses contributions sont nombreuses dans le domaine maritime turc. Plus que par ses exploits militaires, c’est par ses talents de cartographe et de géographe qu’il fut le plus reconnu.


Pirî Reis est l’auteur en 1513 d’une première carte du monde publiée dans son pays. Il y représente les côtes Ouest de l’Europe et de l’Afrique de l’Ouest, de l’Océan Atlantique, et une partie de l’Amérique centrale et de l’Amérique du sud. On peut y trouver des figures de souverains qui sont dessinés au Portugal, en Guinée et à Marrakech. On peut lire également sur cette carte ( et sur la suivante publiée en 1528) des informations écrites sur certaines parties de la mer et des terres.

carte du monded
Carte du Monde de Pîrî Reîs,  (mars-avril 1513)
Bibliothèque du musée du Palais deTopkapi, R 1633.mük


Parmi ces informations figure une note assez longue en rapport avec l’Amérique du Sud et la découverte de Christophe Colomb. Plus bas, on indique que la carte est un exemplaire unique et l’on précise les sources utilisées. Parmi ces dernières, Pirî Reis note vingt anciennes mappemondes, huit cartes arabes, une carte de l’Inde en arabe, quatre nouvelles cartes portugaises sur la Chine, en Inde et en Sindhi et la carte de l’Europe de l’Ouest de Christophe Colomb.

Mais les cartes de Pïrï Reis intriguent les scientifiques pour un certain nombre de raisons. Voir à ce sujet  cet article publié sur le blog "Couleurs d'Istanbul". Quoi qu'il en soit, cette étonnante carte du monde de Pirî Reis continue des siècles plus tard à nous émerveiller et à nous faire rêver.


Source : exposition Saison de la Turquie en France, Limoges, janvier 2010.

Commenter cet article

Nina d'istanbul 03/03/2012 07:57

Istanbul, je peux vous envoyer des scannes si vous le souhaitez pour cela envoyez moi un petit mail et rapellez -moi votre adresse mail.. bien le bonjour d'Istanbul

Christian Bélingard 03/03/2012 11:54



bonjour


merci, aucun problème bien au contraire


vous pouvez m'écrire ici: christian.belingard@gmail.com


ici en Limousin nous attendons le printemps avec impatience après un hiver très froid


bien à vous CB