Le pélerin et la nature

Publié le par Christian Bélingard

Sur les Chemins de Saint-Jacques, il est un privilège rare: celui de pouvoir prendre son temps afin d' observer à loisir la nature. Bien sûr, ce n'est pas peut-être pas la principale motivation qui peut guider de nos jours ceux qui se mettent en route en direction de Saint-Jacques-de-Compostelle, encore que la contemplation des merveilles qui s'offrent au regard, tout au long des itinéraires qui convergent vers la Galice a été soulignée et exhaltée par de nombreux auteurs ( notamment Barret et Gurgand, "Priez pour nous à Compostelle"). Même si le Chemin des Pélerins, comme le montre la photo ci-dessous, longe souvent l'itinéraire routier, et que cela peut parfois gâcher le caractère bucolique de l'expédition...


pélerin ponferrada NEW                                             entre Mansilla de la Mulas et Leon ( août 2005-photo Christian Bélingard D.R.)

Reste que le pélerinage à Saint-Jacques-de-Compostelle réserve à celui qui veut bien prendre le temps d'observer de  beaux clichés. Voici, par exemple, une image familière à tous ceux qui ont emprunté au printemps ou en été les routes et les chemins du nord de la péninsule ibérique. Les nids de cigogne, à la cime des clochers, se comptent par....centaines!

 

nid cigogne NEW
écoutez la chanson de Compostelle composée et interprétée par Anne Sylvestre

Commenter cet article