Sur les traces des Limousins aux croisades

Publié le par Christian Bélingard

Les croisades furent des expéditions entreprises du XIème au XIIIème siècle par l'Europe Chrétienne contre l'Orient musulman. La première croisade fut décidée au concile de Clermont par le pape Urbain II. Par la suite, de nombreux prêtres et moines s'adressèrent aux foules et rencontrèrent un immense succès populaire. Deux expéditions furent organisées: la première, dirigée par Pierre l'Ermite et Gauthier-Sans- Avoir,  était composée de miséreux, sans formation militaire, qui périrent pour la plupart en chemin. Les plus chanceux qui parvinrent en Orient furent exterminés par le Sultan de Nicée. Mais la deuxième expédition ( qui relève toujours de ce qu'on appelle la Première Croisade) parvint aux fins espérées par le pape et les croisés s'emparèrent de Jérusalem, notamment sous la direction de Godefroy de Bouillon et de Baudouin. Parmi les grands chefs de cette première croisade victorieuse figurait également Raymond de Toulouse, dit Comte de Saint-Gilles ( né vers 1042, mort en 1105).

 

                                       

Raymond de Toulouse commandait précisément  l'une des quatre armées de la Première Croisade, celle des Provençaux, qui se dirigea vers Constantinople par voie terrestre. Or les chevaliers limousins, dont le  territoire appartenait à cette époque à l'Aquitaine, faisaient partie du corps d'armée de Raymond de Toulouse. Ce corps d'armée a pu être évalué à cent mille hommes, peut-être davantage. Selon le chanoine Arbellot, le contingent limousin peut être évalué à dix mille hommes (1).

 

Cressac avec drscène de croisade- fresque de la chapelle templière de Cressac (Charente) XIIème siècle

 

Qui étaient ces croisés? Les cartulaires médiévaux permettent d'établir que toutes les couches sociales fournissaient des candidats au lointain voyage vers la Terre Sainte. On y trouvait donc "des bourgeois, des paysans, des artisans, des ouvriers, des cordonniers, des barbiers, des marchands vendant ce qu'ils avaient pour aller au secours de leurs frères d'outre-mer", explique l'abbé Lecler qui a démontré en son temps qu'il était faux de prétendre que "seuls les nobles aient pris part aux guerres saintes". (2)

 

A suivre sur ce blog toute une série d'articles qui feront partie de la même série intitulée " sur les traces des Limousins aux croisades". Une évocation des lieux où se sont déroulés ces faits accompagnera la série et permettra aux lecteurs de ce blog de voyager, à la suite des croisés, sur les territoires qui correspondent à la narration des événements.

 

(1) Abbé Arbellot, les chevaliers limousins à la Première Croisade, bulletin de la société archéologique du Limousin, 1881

(2) Abbé Lecler, les limousins aux croisades, bulletin de la société archéologique du Limousin, 1899

Commenter cet article