Taillefer en Haut-Quercy : sur la trace des Templiers

Publié le par Christian Bélingard

 

Edifiée au rebord d'une falaise et dominant le petit village de Gintrac ( Lot), cette ancienne forteresse est aujourd'hui en ruines. Mais il en reste suffisamment de vestiges pour que l'on puisse y reconnaître une des pièces maîtresses du patrimoine castral médiéval du Lot. L'étude monumentale, publiée par Gilles Séraphin en avril 2007, en apporte une brillante démonstration. On peut encore identifier plusieurs éléments de la construction qui est caractéristique de l'architecture militaire du début du XIIIème siècle : chambres de tir voutées en berceau, archères, cheminée médiévale dont subsistent deux chapiteaux, vestiges d'un couloir de latrines, autant de preuves de l'usage défensif qui était dévolu à cette maison forte.

                  Taillefer.JPG

le château dit de "Taillefer" ou du "Bastit" photo: R.Mazerolas- 18 mai 2014

 

Le "château", qui est  bâti sur une corniche dominant la vallée de la Dordogne, est connu sous deux appellations. Celle de "Taillefer" fait référence à une ancienne famille bourgeoise de Martel qui aurait donné son nom à un hameau situé sur le flanc ouest du site. Le toponyme "Taillefer" a été sans doute utilisé à tort pour désigner le château. Il y aurait eu confusion avec un autre château probablement disparu qui dominait lui aussi la Dordogne au-dessus de Gluges. L'autre appellation, "château du Bastit", ferait explicitement référence à la commanderie des templiers du  Bastit-du-Causse (de Gramat).

 

 

 

Force est de constater que l'emplacement de la forteresse est proche d'un carrefour routier majeur. La commanderie du Bastit-du-Causse fut implantée au carrefour des routes Cahors - Turenne, Gourdon - Miers - Copeyre - Martel - Hôpital St. Jean et Rodez - Gourdon. Et l'on sait aussi qu'un des itinéraires majeurs reliant le Limousin à Compostelle passait par Saint-Léonard, Uzerche, Brive, Rocamadour, et Cahors. On remarque, par exemple, que Louis XI, au retour d'un vaste périple dans le Sud-Ouest regagna la Touraine depuis Toulouse en juin-juillet 1463, faisant étape à Rocamadour, Martel, Brive, Uzerche, Limoges, Saint-Junien et Lussac.*

cheminee-taillefer.JPG 

photo. R.Mazerolas

* lettres de Louis XI, édition J. Vaesen et B. de Mandrot, société de l'Histoire de France, TXI, PARIS, 1909, itinéraire p 18-24

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article