Voie limousine: de Saint-Jean-Ligoure à La Rochette

Publié le par Christian Bélingard

 

La via lemovicensis (ou voie limousine) est désignée sous cette appellation dans le Guide du Pélerin (XIIème siècle) qui sert toujours de référence pour le repérage des principales voies du pélerinage à Saint-Jacques de Compostelle. Par ailleurs, le cadastre napoléonien conserve la trace d'un ancien chemin entre Saint-Léonard de Noblat et le Périgord. J'ai donc engagé des recherches en 1999 pour vérifier sur le terrain l'existence effective d'un ancien itinéraire qui pouvait permettre de relier directement Saint-Léonard de Noblat et Saint-Front de Périgueux, sans passer obligatoirement par Saint-Martial de Limoges ( abbaye qui n'est pas citée dans le Guide du Pélerin). Ces recherches ayant été concluantes,  je les ai exposées dans mon ouvrage "De Vézelay à Saint-Jacques de Compostelle" publié aux Editions Sud-Ouest en 2001.


  


Dans cet article, suivons le chemin entre Saint-Jean-Ligoure et la Rochette  ( ancienne paroisse rattachée à St-Yrieix-la-Perche). A partir de Saint-Jean-Ligoure, nous retrouvons également trace du chemin d’interfluve sur le cadastre de la commune. La feuille C de l’Etat des Sections de Saint-Jean-Ligoure (1818) précise que la parcelle 264 est dite « piece de la pouge » et que la parcelle 271 est  précisément dite "de la pouge". Rappelons que le toponyme « pouge » désigne explicitement les chemins de crête en usage dés l’Antiquité. Cette trace du chemin nous a été confirmée. Un habitant de la commune de Saint-Jean Ligoure, M. Desroche, tient de ses ancêtres que ce chemin était emprunté au XIX° siècle par des mulets « qui transportaient le kaolin de Saint-Yrieix au moulin de Richebourg »( aout 1999). 

 


chateaux-chervix.jpg

                                                            donjon roman de Château-Chervix

Le chemin passe par la Croix du Coq et l’Age au Bois ( sur le bord de l'actuelle route, voir une très ancienne statue de la Vierge "Notre Dame de Montre-Chemin ").  Il rejoint ensuite l’actuel CD 19 Pierre-Buffière-Saint-Yrieix.. Il dessert Château-Chervix ( vicus où l’on frappait des pièces d’or au VII° siècle)  et où se dresse une grande tour vicomtale qui dépendait, selon l’abbé Lecler, de Saint-Martial de Limoges (1307, hommage de Jean de Bretagne). Puis l’itinéraire d’interfluve  passe à proximité de Freyssinet où se trouvait un hopital Saint-Jacques (1369)  et une maladrerie. Le chemin aboutit à Tuquet Château , ancien camp gallo-romain doté d’une double enceinte .qui contrôlait quatre anciens chemins, et entre dans l'ancienne paroisse de la Rochette.

 

Commenter cet article