B

Bachelier
    Du latin baccalarius, bachelarias. Le mot implique l'idée de jeunesse, d'apprentissage, d'infériorité. Jeune homme non marié; vassal ou serf n'ayant pas de terre; chevalier de rang modeste, par opposition au baron ou au banneret; jeune clerc; étudiant non licencié.

Bacul
    Peine infligée à un homme ayant commis une faute dans l'exercice de sa charge ou à une fille dévergondée. Comme son nom le suggère, le bacul consistait à frapper les fesses du fautif avec une pelle.

Baguenaude

    Le terme que l'on trouve en 1389 sous la plume de A. Chartier vient du languedocien "baganaudo", lui même probablement formé sur le latin baca, baie; fruit qui servait à l'amusement des enfants. Le mot qui avait le sens de "niaiserie" désigna ensuite une petite pièce en vers de longueur variable et groupés en strophes, en faveur aux XVe et XVIe siècles.

Baie
    Ouverture fermée ou non d'une façade (arcade, fenêtre, porte).
Baies géminées
    Fenêtres séparées en deux par une colonne.

Baile
    Agent seigneurial ou princier, dans le Midi, particulièrement en Auvergne, Gascogne, Languedoc. Son équivalent septentrional est le prévôt. Ses attributions sont financières et judiciaires.

Baille
    Cour entourée d'une enceinte, le baille intérieur se distingue en général d'un baille extérieur, beaucoup plus grand, par la taille.

Bailli
    De l'ancien français baillir, administrer. À l'origine, le bailli était un agent d'administration seigneurial. Philippe Auguste en fit des agents royaux chargés d'une mission temporaire de contrôle des prévôts. À partir du milieu du XIIIe siècle, il devinrent des officiers exerçant dans une baillie des fonctions supérieures, judiciaires, financières et militaires et rétribués par gages.

Balcon
    Etroite plate-forme à garde-corps, en surplomb devant une ou plusieurs baies. Le balcon est généralement extérieur.

Ballade

    De l'ancien provencal ballada (danse, poème à danser). On trouve le terme chez Adam de la Halle dès 1260. Forme lyrique associée à la danse. C'est un petit poème de forme régulière généralement composé de trois couplets ou plus avec un refrain et un envoi contenant la dédicace au destinataire du poème. Eustache Deschamps (1346 - 1406) fut le producteur de ballades le plus fécond avec plus de 1000 compositions. Le genre fut banni par le Pléiade.

Ban
    Droit de commander, de contraindre, de bannir. Par extensions: ensemble de feudataires tenus envers le roi ou le seigneur au servicemilitaire. Le roi "levait le ban", c'est à dire convoquait ses vassaux en armée pour faire la guerre.

Banalités

    Monopoles économiques comme les moulins, les fours ou les pressoirs exercés par les détenteurs du droit de ban.

Banneret
    Vassal qui regroupe plusieurs hommes d'armes sous sa bannière. Il s'agit souvent d'un seigneur qui, sans être comte ou baron, bénéficie d'une position sociale et économique supérieure à celle du commun des nobles.

Banvin
    Droit du seigneur interdisant la vente du vin pendant une période donnée.

Baptistère
    Bâtiment généralement octogonal, couvert d'une coupole, qui contient la piscine baptismale. C'est le deuxième édifice d'un groupe cathédral, à l'époque mérovingienne.

Barbacane

    Ouvrage fortifié avancé, servant à défendre la porte d'une ville ou d'un château.

Bardeaux

    Planche de bois mince et allongée servant à couvrir les toitures sur le mode du recouvrement.

Baron

    Du latin baro. Homme, au sens « viril » du mot; vassal ou seigneur important; au pluriel, catégorie supérieure de l'aristocratie laïque, par opposition aux simples chevaliers.

Barre ou Barrade
    Série de maisons accolées par le pignon.

Barri ou barry
    Nom d'origine Arabe. Faubourg situé hors de l'enceinte d'une ville fortifiée.

Basileux

    Depuis Héraclius (vers 630), l'empereur byzantin.

Basse-cour

    Cour extérieure protégée par les murailles d'un château.

Bassière
    Petite pièce voûtée servant d'évier et à entreposer des aliments au frais.

Bassinet
    Casque en usage au XIIIe et XIVe siècles, formé d'une visière mobile et souvent pointue percée de trous.

Bastide

    Ville nouvelle, dans le Sud-ouest de la France, généralement créée sous l'autorité conjointe d'un propriétaire terrien et d'une puissance souveraine ou féodale.

Bastille

    Ouvrage temporaire placé par l'assaillant lors d'un siège.

Bastillon

    Tour d'artillerie faisant saillie sur la courtine et possédant des embrasures pour armes à feu.

Bastion
    Ouvrage avancé à deux flancs et deux faces faisant saillie, placé généralement sur l'enceinte d'un château.

Bâtière
    Se dit d'un toit à deux pentes.

Baudrier
    Bande de cuir, fermée par une plaque-boucle et une contre-plaque, qui passait de l'épaule droite à la hanche gauche et supportait l'épée.

Beffroi
    Tour d'attaque mobile. Elle est poussée par l'assaillant contre l'enceinte d'un château. En ville, tour dans laquelle on plaçait des gardes pour surveiller la campagne et une cloche pour sonner l'alarme.

Beffroi de charpente

    Construction en charpente, placée dans la chambre des cloches à l'intérieur d'un clocher et portant les cloches.

Béhourt

    Joute, tournoi.

Bénéfice ou bienfait
    Bien, généralement foncier, concédé par le prince ou un puissant à des hommes qu'il veut récompenser: parfois définitif, parfois usufruitier sous les Mérovingiens, le bénéfice a des caractères plus nets chez les Carolingiens: il est attribué en usufruit à des hommes appelés vassaux (vassi) en contrepartie de leur fidélité et de services (essentiellement militaires): à partir de la fin du IXe siècle, les bénéfices sont devenus peu à peu héréditaires et le mot bénéfice a été remplacé, plus ou moins tardivement selon les pays (guère avant le XIIIe siècle dans le vocabulaire latin des actes du Saint-Empire), par le mot fief (voir ce mot).

Bestiaire

    On trouve le terme vers 1119 chez Ph. de Thaun. De l'adjectif latin bestiarus. Recueil de fables, de moralités mettant en action des animaux. Les sources les plus anciennes des bestiaires sont la Bible et des fables recueillies par le Physiologus, naturaliste anonyme écrivant en grec, probablement au IIe siècle. Traduites en plusieurs langues, ces fables auront un succès considérable et seront diffusées de l'Orient jusqu'en Irlande. Ces histoires fabuleuses, venant souvent de légendes antiques ou orientales et mettant en scène une véritable ménagerie de l'imaginaire inspireront les sculpteurs des cathédrales.

Bezant

    Nomisma en grec ou solidus aureus en latin. Pièce d'or émise depuis Constantin (312) par les empereurs byzantins. Taillée à 12 par livre de 321 g pèse 4,55 g. En raison de sa qualité (or pur), de sa stabilité, de la notoriété de l'empereur, devient l'espèce par excellence du commerce international. Décline (alliage, poids) à partir du XIe siècle.

Bienheureux

    Se dit, à l'époque mérovingienne, d'un saint (beatus) avant que l'on fasse la distinction entre bienheureux, béatifié et saint.

Billettes
    Ornement composé de petits tronçons de moulures régulièrement espacés et alternés. Décor fréquent sur les archivoltes des portails romans.

Bliaud

    Tunique de laine ou de soie, aux manches très courtes, et serrée à la taille par une ceinture.

Blocage

    Mélange grossier de cailloux et de mortier remplissant l'intervalle entre les deux parements d'un mur.

Blockhaus
    Bâtiment de pierre ou de bois, généralement d'un étage, muni de meurtrières et utilisé comme fort.

Boisseau
    De l'ancien français boisse, mesure de blé ; du gaulois bosta, creux de la main. Mesure variable selon les lieux, qui pouvait être ras (environ 12,8 litres pour le boisseau de Paris) ou comble (15 à 25 % de plus). Les pays anglo-saxons ont conservé l'unité de mesure sous le nom bushel (36,3 litres au Canada et en Grande-Bretagne ; 35,2 litres aux États-Unis).

Boisselée

    De boissel, forme ancienne de boisseau. Unité de surface qui correspondait à l'aire que l'on pouvait ensemencer avec un boisseau de grains.

Bonnier

    Mesure agraire valant environ 1 ha 1/3.

Borde ou borderie

    Petite tenure paysanne. Rare à l'époque carolingienne, créée en grand nombre au moment des défrichements (XIe-XIIIe siècle). Souvent en marge des anciens terroirs; moins étroitement liée à la seigneurie dont elle dépend.

Borne

    Pierre plantée en terre, avec des petits cailloux témoins devant et derrière, pour marquer les limites des champs.

Bossage

    Parement de pierre formant une bosse plus ou moins saillante par rapport à ses arêtes.

Boulevard

    Boulevard ou boulevart, du vieux français bolvere, bolvart, bellovard qui désignait, au XVe siècle, le terre-plein d'un rempart, tout le terrain d'un bastion ou d'une courtine.

Boulin

    Trou pratiqué dans un mur, où vient se loger l'extrémité d'une poutre.

Bourg

    Agglomération ou partie d'une agglomération médiévale ayant un statut juridique particulier et ne jouissant pas des privilèges de la cité.

Bourg castral

    Agglomération médiévale, bénéficiant généralement d'un statut particulier, développée à côté d'un château préexistant ou dans sa basse-cour, ou bien créée de pair avec un château.

Bourgeois
    Primitivement homme vivant du commerce dans une agglomération. Ensuite, homme qui réside dans une ville et possède en conséquence la liberté. Il jouit de privilèges tels que l'autonomie judiciaire et l'autonomie financière et de franchises propres à sa communauté urbaine.

Bouteiller

    Officier du palais chargé de l'approvisionnement.

Braie
    Défense installée sur la contrescarpe.

Bretèche
    Logette à mâchicoulis faisant saillie, utilisée comme ouvrage de défense.

Breuil
    Du latin brogilus. Parc clôturé, boisé ou non, servant de réserve pour le gibier. Enclos d'herbage faisant partie de la réserve seigneuriale.

Brigandine

    Petite cotte de mailles ou armure légère en usage du XIIe au XVIe siècle. Corselet de plates rivées sur cuir ou sur tissu.

Brisis

    Versant inférieur à forte pente sur une toiture à comble brisé (contraire du terrasson: versant supérieur).

Broigne
    Du bas latin brunia; de l'ancien bas francique brunnia. Justaucorps de cuir, de toile ou de soie, bardé extérieurement de pièces de métal ou de cuir.

Bucellaire
    Étymologiquement: mangeur de biscuit. Désigne un guerrier domestique nourri par son maître d'un pain de la meilleure qualité. Il devait servir ce maître avec fidélité.

Buire

    Cruche munie d'un bec et d'une anse.

Bulle
    Sceau imprimé sur une boule de métal, plomb ou or, écrasée entre deux matrices. Généralement la bulle est réservée aux deux plus grands souverains du Moyen-Age: le pape et l'empereur. A ce titre, le roi de Sicile en a promulgué aussi.

Bulwark
    Rempart ou terrassement.

Burgrave
    Commandant d'un bourg dans le Saint Empire Romain Germanique.