H

Hagiographie
    Du grec hagios, saint, et graphein, écrire. Biographies embellies de la vie des saints puisant leurs sources dans les témoignages, les Actes des martyrs, les listes liturgiques des saints, les biographies, et à partir du XIIIe siècle, les enquêtes et les bulles de canonisation. Il existe également beaucoup d'hagiographies des princes ou des rois qui font d'eux de véritables saints.

Halle

    Espace couvert, souvent divisé en vaisseaux abritant les étals des vendeurs d'un marché.

Hallebarde

    Nom générique pour toutes les lances à lames larges augmentées d'un second fer.

Hampe

    Prolongement vers le bas du jambage d'une lettre.

Hanap

    Grande coupe à boire en métal, munie d'un couvercle.

Hanse

    De l'ancien haut allemand hansa, troupe, bande. Association de marchands dans le Nord de la France, en Allemagne, aux Pays-Bas et en Angleterre. On signale dès 1230, la Hanse des XVII Villes qui regroupait des marchands drapiers du Nord de la France et des Pays-Bas.

Haste

    Prolongement vers le haut du jambage d'une lettre.

Haubert
    Du francique halsberg, ce qui protège (berg) le cou (hals). Longue cotte de maille munie d'une coiffe qui garantit la tête et le cou. Seuls les chevaliers ont le droit de porter le haubert. Fief de haubert: en Normandie, fief pour lequel est dû le service d'un chevalier.

Heaume

    Casque médiéval porté par les chevaliers.

Hennin

    Haute coiffure conique surmontée d'un voile, portée par les femmes au 15e siècle.

Héraldique

    Science des blasons.

Héraut

    Du francique heriwald, de hari, armée, et wald, chef. Cet officier des cours princières a des fonctions multiples. Assurant le rôle de maître des cérémonies, il porte les déclarations de guerre, signifie la paix, donne le signal des combats. Le héraut connaît le langage du blason (la science héraldique), il vérifie les titres et les droits nobiliaires des chevaliers.

Hérésie

    En grec ,choix, arrachement. Déviation doctrinale dans l'Église catholique. L'hérésie consiste à privilégier une vérité particulière en matière religieuse au point d'en faire la vérité exclusive de toute autre et une doctrine opposée à l'orthodoxie. A ne pas confondre avec schisme.

Hériban

    Du bas latin heribannum. Le terme désignait à l'époque franque la convocation pour le service militaire, puis une amende payée par celui qui ne se rendait pas à cette convocation et enfin une taxe permettant d'y échapper.

Herisliz
    Désertion de l'armée en campagne (crime entraînant généralement la peine capitale).

Herse
    Grille de fer ou de bois coulissant de haut en bas.

Hertsan
    Convocation à l'armée (et amende de 60 sous pour ceux qui refusent de s'y présenter).

Héxadécagone

    Polygone de 16 côtés (c£ Aix-la-Chapelle).

Hide

    Du latin hida. En Angleterre, unité d'exploitation rurale comparable au manse ou Hufe continental; suffit en principe à l'entretien d'une famille paysanne.

Hobereau

    Nom d'un petit faucon donné de façon péjorative au petit gentilhomme campagnard.

Hommage

    Du latin hominium. Rituel par lequel un homme libre devient vassal d'un seigneur. Partie essentielle des rites de l'entrée en vassalité. Consiste, pour le futur vassal, à mettre ses mains jointes dans celle de celui qui, ce faisant, devient son seigneur (hommage des mains); peut être accompagné d'un baiser (hommage de bouche). Pratique ancienne (IXe siècle); pour la désigner, hominium apparaît au XIe siècle. L'hommage est immédiatement suivi du serment de fidélité prêté sur des reliques. L'hommage en marche est prêté par le vassal à la frontière des deux principautés respectives. L'hommage-lige est un hommage préférentiel, qui sera préféré en cas de conflit de devoirs.

Hommage de Chef

    Rituel par lequel on devient serf.

Homme

    Du latin homo. L'homme de quelqu'un (homo alicujus) est son dépendant, quelle que soit cette dépendance. Sans précision supplémentaire désigne généralement: Le paysan (libre ou non) soumis à la seigneurie banale et justicière. Le vassal et plus spécialement le chevalier lié par l'hommage. Synonyme de "dépendant" dans les polyptyques du IXe siècle.

Homme propre ou Homme de corps

    Dépendant non libre, lié par sa personne à son seigneur; serf.

Honneur

    À l'époque carolingienne, charge publique concédée par le roi (comté, marche, évêché, abbatiat laïque, bénéfice royal).

Honneur (éclésiastique ou civil)
    Charge à la nomination du roi et dotation foncière permettant de l'exercer.

Hospitalité
    Pratique du Bas-Empire romain qui consistait à installer des Barbares sur les terres des propriétaires romains. Système conséquent de rémunération des peuples barbares fédérés de Rome.

Hostilicium

    Redevance payée par les tenanciers et permettant à leur propriétaire d'assurer des services pour l'ost.

Hôte

    Du latin hospes. Fonctionnaire romain puis soldat barbare logé chez l'habitant. Dans ce dernier cas, l'hôte est permanent. Tenancier de statut personnel libre, dont la tenure ou hôtise (hostisia) est de dimension généralement modeste. Paysan venu défricher la terre d'un seigneur.

Hôtise

    Du latin hospes, -itis, hôte. Tenure de terre concédée à l'époque des grands défrichements à des paysans appelés hôtes.

Hourd

    Superstructures en bois construites au sommet des remparts ou des tours pour améliorer la défense en permettant de jeter des projectiles à la verticale des assaillants. Etant construits en bois et susceptible d'être incendiés, ils ne sont généralement pas cités dans les descriptions du XIVe siècle.

Hourdis

    Corps de remplissage en aggloméré ou en terre cuite posé entre les solives, les poutrelles ou les nervures des planchers.

Houteau

    Donne-jour fourni par une rupture de pente sur la toiture.

Huguenot

    Surnom donné aux protestants calvinistes par les catholiques.