L

Lai
    Du breton laid, de l'irlandais laid, chant. Nom de deux genres poétiques du Moyen Âge, l'un narratif, l'autre lyrique. Le lai fut introduit sur le continent au XIIe siècle par des jongleurs bretons. Les chefs-d'oeuvre des lais narratifs sont dus à Marie de France à la fin du XIIe siècle. Ernoul de Gastinois, Adam de Givenchi et Andrieu Contredit furent les maîtres du lai lyrique au XIIIe s.

Laïc
    Tout individu qui fait partie du peuple des fidèles et n'est pas clerc.

Lambourde
    Pièce recevant les bouts des solives, placée parallèlement contre certaines poutres sur lesquelles elle est fixée.

Lance
    Unité de combat constituée d'un homme en armes à cheval, de son page, d'un coustilleur et deux ou trois archers.

Langue
    Les ordres militaires, nés en Terre Sainte, mais ayant essaimé en Occident, étaient divisés en un certain nombre de "langues" correspondant à des principautés ou des royaumes ou des groupes de royaumes occidentaux.

Lanternon
    Petite construction de plan centré et de forme élancée, percée de fenêtres et placée au faîte d'un toit.

Larmier

    Sorte de bandeau ou de corniche servant à empêcher les eaux de pluie de couler le long du mur.

Latrines
    L'ancêtre de nos WC, le plus souvent construit en encorbellement sur un rempart ou une tour.

Latrines
    Lieux d'aisances. Les toilettes de l'époque.

Lauze
    Pierre travaillée pour être utilisée comme dalle ou tuile.

Lecteur
    Un des ordres mineurs. Le lecteur s'occupe des lectures et des chants dans les offices. Peut être ordonné à dix ou douze ans. A dix-huit ou vingt ans, le lecteur opte entre la vie séculière et la vie ecclésiastique.

Lectionnaire

    Du latin médiéval lectionarium. Livre qui réunit les textes de la Bible ou des Pères qui doivent être lus à la messe et à l'office.

Légat

    Du latin legatus, legatus a latere. Envoyé extraordinaire du pape, à titre provisoire ou permanent.

Legatio
    Mission et étendue territoriale sur laquelle s'exerce cette mission, pour un envoyé du souverain carolingien dit: missus dominicus.

Leude

    Homme de haut rang, aristocrate barbare qui sert le roi et lui est lié par serment. Possède d'importants biens fonciers ou autres.

Leyde

    Taxe en nature ou en argent levée aux foires et marchés sur les grains et autres denrées apportées pour la vente.

Libre
    Juridiquement, ne dépend pas d'un maître: doit, à l'époque franque, le service militaire, l'assistance au mallus, etc.

Lice

    Palissade de bois entourant les châteaux ou les sites fortifiés.

Lide

    Descendant de demi-libres barbares ou d'affranchis. La classe des lides est probablement résiduelle à l'époque carolingienne.

Liernes
    Sur une voûte à croisée d'ogives, nervure secondaire qui part de la clef en soulignant le faîte de la voûte ou le voûtain.

Lieue

    Du latin leuca. La lieue gauloise est utilisée durant tout l'Empire romain et, après, au nord de Lyon. Elle vaut 2.222 mètres. Ne pas la confondre avec la lieue germanique, la rasta, qui vaut un peu plus de quatre kilomètres.

Lige

    Du latin ligius, de l'allemand ledig, non entravé. Forme d'hommage préférentiel, l'emportant sur l'hommage simple ou plan.

Lignage
    Groupe rassemblant les descendants d'un même ancêtre. Au Moyen Age, s'organise autour de la transmission directe d'un honneur familial.

Lime

    Outil d'acier aux aspérités régulièrement disposées qui permet de dégrossir et de polir.

Limes
    Ligne de fortifications suivant la frontière de l'Empire romain (en Germanie par exemple).

Linteau

    Pierre disposée à l'horizontale au-dessus d'une baie.

Liturgie
    En grec, service public. Fonction cultuelle publique englobant l'ensemble de la prière de l'Église et les célébrations sacramentelles. La liturgie de l'Église d'Occident peut varier selon les royaumes barbares: wisigothique, gallicane, etc., ou se reformer sur un type unique comme pour la liturgie carolingienne imitant la liturgie romaine.

Livre

    Mesure de poids. La livre romaine (327 g) a été renforcée sous Charlemagne (435 ou 491 g) et aboutit, en France, à la livre de 489 g. L'unité monétaire de ce nom en dérive directement: dans un lingot d'une livre poids, Charlemagne faisait tailler 240 pièces d'un denier: d'où l'équivalence une livre = 240 deniers = 20 sous. La livre est divisée en douze onces.

Logicien

    Maître des arts qui, à propos de la dialectique, pratique la logique, art de raisonner.

Logis

    Bâtiment principal d'une résidence seigneuriale dans les châteaux.

Logis-porche ou châtelet

    Bâtiment d'entrée d'un château ou d'un manoir servant souvent d'habitation.

Lombard

    Habitant de la Lombardie. Italien domicilié en France et y faisant commerce de l'argent; usurier.

Luminaire

    Dans le Haut Moyen Age, huile d'olive nécessaire pour l'éclairage et la célébration du culte dans les sanctuaires.