La Rochette

la-rochette.gifVoici l'exemple d'une ancienne paroisse, à la lisière du Limousin et du Périgord, qui fut réunie après 1789 à la paroisse limitrophe de Saint-Yrieix-la-Perche (Haute-Vienne). Celle-ci s'appelait "La Rochette" et elle fut sans doute fondée entre le XIème et le XIIIème siècle. L'étude du toponyme démontre que le nom de "rochette" fut donné fréquemment à de petites paroisses d'origine souvent féodale. Il semble bien que "La Rochette" fut en fait démembrée d'une paroisse primitive plus vaste constituée à l'époque de l'abbé Arédius. Au XIIIème siècle, l'église rurale qui avait été édifiée au sommet d'une petite colline, à l'intersection de deux chemins de long parcours, fut promue église paroissiale. Ce qui signifiait la concession d'un cimetière et l'attribution de fonts baptismaux. Les vestiges de l'église et du cimetière ont aujourd'hui disparu du paysage, mais j'ai pu retrouver et photographier d'anciennes pierres tombales ainsi qu'une monnaie appartenant à l'une des sépultures lors de mes recherches commencées en 1992. Cette recherche m'a permis d'identifier un itinéraire médiéval, d'origine antique, qui relait deux étapes majeures de la Via Lemovicensis citées dans guide du Pélerin de Saint-Jacques-de-Compostelle, publié au XIIème siècle: Saint-Léonard-de-Noblat et Périgueux.

bibliographie: Un village arédien sur la route de Compostelle, par Christian Bélingard, Fanlac, Périgueux
site internet: http://juillardies.free.fr/